Mise à jour des actions pour l’Ukraine du collectif ASAH

Alors que le contexte en Ukraine devient de plus en plus difficile pour la population restée sur place, l’aide d’urgence s’organise et une mobilisation massive de tout un chacun se déploie. Le collectif ASAH reçoit des appels de la part d’églises mais aussi de chrétiens qui souhaitent aider depuis la France par un soutien financier, par la prière, par la collecte de denrées, l’hébergement de réfugiés. Certains sont prêts à partir plusieurs semaines aux frontières pour distribuer des denrées ou même faire des navettes pour aider à évacuer des réfugiés. Ce mouvement de solidarité, tant soudain que de grande envergure, demande de la concertation entre les acteurs et leurs initiatives afin de savoir renvoyer les propositions d’aide des uns et des autres vers les bonnes associations et ainsi gagner en efficacité.

Après le choc de la déclaration de guerre et de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les associations chrétiennes ont structuré leur aide.

La collecte et l’acheminement de marchandises

L’association La Gerbe a pu faire partir un camion jeudi dernier en direction de la Roumanie, en complément des transferts d’argent servant à acheter directement en Ukraine des produits de première nécessité tant que cela est possible. Un deuxième camion se prépare à partir jeudi 10 mars, cette fois en direction de l’Ukraine ! La ville d’Ecquevilly a apporté son soutien et a participé au financement de ce premier envoi, d’autres villes suivent comme Les Mureaux, Hardricourt, Verneuil sur Seine, Bazemont, … organisant des collectes pour La Gerbe et plusieurs chefs d’entreprises membres des EDC ont aidé à trier et préparer les marchandises. Une vraie chaîne de solidarité !

L’association Partage Plus prépare également un semi remorque qui partira fin mars dont une partie ira à la frontière roumaine, proche de Siret. Une collecte de denrées alimentaires est prévue  avec les commerçants de Saint-Paul-Trois-Châteaux et les villages alentours. Grâce à leurs partenaires historiques sur place, ces deux associations peuvent envoyer du matériel et assurer la distribution aux réfugiés de façon fiable et sécurisée.

L’accueil des réfugiés en France, en Pologne, en Moldavie et en Roumanie

MEDAIR a envoyé une équipe d’urgence en Pologne, à la frontière ukrainienne où il neige à l’heure actuelle, depuis 8 jours. Les évaluations des besoins ont montré que la priorité était dans la fourniture d’articles essentiels (hygiène, ustensiles de cuisine, matelas…), dans la prise en charge psychologique des traumatismes et dans l’accès à l’hébergement. Les distributions commenceront cette semaine, ainsi que la formation et le renforcement des capacités des psychologues sur place. Les évaluations dans le but d’intervenir à l’intérieur de l’Ukraine dès que l’accès est possible, continuent.

Le Secours Protestant a pu envoyer des équipes sur deux missions distinctes :

  • Aider à l’accueil des réfugiés à la frontière Roumanie/Ukraine,
  • Le transport de réfugiés depuis la frontière Pologne/Ukraine à destination de la France et plus particulièrement de l’accueil sur le secteur Chambéry (Savoie). A ce jour, déjà plusieurs personnes ont accueilli des réfugiés sur Chambéry.

Le collectif ASAH participe à rassembler des offres de logement, si vous souhaitez accueillir des réfugiés chez vous, vous pouvez remplir ce formulaire.

Le long de la frontière entre la Pologne et l’Ukraine, ADRA est mobilisée pour accueillir les réfugiés et leur distribuer des kits incluant de la nourriture et des produits d’hygiène. Un soutien psychologique est également mis à disposition pour les personnes qui le souhaitent. L’équipe ADRA a mobilisé des églises et des familles volontaires pour accueillir les réfugiés. Plusieurs centres d’accueil temporaires sont déjà prêts et un entrepôt permet à ADRA de collecter des dons (nourriture, draps, vêtements…) et les transporter jusqu’en Ukraine.

Une vraie concertation inter église et inter organisme s’est construite pour assurer l’accueil des réfugiés en Moldavie. L’OM fait partie de cette action concertée et a aussi rejoint le groupe crise du collectif ASAH. Les besoins plus particuliers sont la nourriture pour les réfugiés bloqués dans de longues files d’attente. OM est également présent dans les autres pays limitrophes et participe à l’accueil des réfugiés.

Pour faciliter le transfert frontières/gares en Roumanie ou Pologne si vous avez connaissance de personnes avec le permis transport en commun et idéalement disposant d’un bus, merci de contacter ASAH.

Retrouvez également le communiqué de la Fédération Entraide Protestante qui travaille à un outil de mise en relation entre offre et demande de logement pour l’accueil des réfugiés.

L’aide sur place, en Ukraine

L’association Écouter l’Enfant est en lien avec le centre Source de Vie situé à Oleksandriïa, en Ukraine et qui accueille actuellement 27 enfants. Ce lieu est aussi devenu un refuge : la municipalité organise les secours en mettant à l’abri pour une nuit une vingtaine de femmes et d’enfants avant de les laisser continuer leur périple vers la frontière. Avec l’aide de La Gerbe, Écouter l’Enfant envisage de faire parvenir au centre 2 groupes électrogènes et autres produits d’urgence listés par la directrice pour faire face aux besoins des enfants et de ces réfugiés. En savoir plus et soutenir cette action

ADRA a déployé une grande action de distribution de coupons dans dix villes d’Ukraine, permettant à de nombreuses familles d’accéder à des biens de première nécessité. La distribution de nourriture, de draps et de vêtements se fait aussi directement dans certaines villes.

En Ukraine, OM accueille des réfugiés et déplacés internes dans ses locaux à Rjichtchyv, à Kaharlyk, à Rivne et à Vinnitsya, organise des navettes entre ces différentes villes et la frontière, et prépare des paquets de nourriture pour les familles démunies à Rjichtchyv.

Et après ?

Une association membre du collectif ASAH pense déjà à l’après. Comment est-ce que les ukrainiens vont se reconstruire après ce traumatisme ?

Alo!Mik en Albanie prévoit de pouvoir accueillir dans les prochains mois, des personnes ayant besoin de soutien psychologique et spirituel afin de les aider à se reconstruire dans un cadre de paix et d’amour.

OM se prépare aussi à être un acteur de la reconstruction du pays, notamment au travers du projet Clean soul – clean city (projet de business as mission) avec le développement d’un système de pyrolyse de plastique pour produire du carburant pour favoriser l’emploi localement et nettoyer l’environnement.

Bien que cela passe à côté des projecteurs médiatiques actuels, d’autres crises majeures touchent plusieurs pays. Il nous semble important de les rappeler dans ce communiqué au travers des actions portées par nos membres :

Burkina Faso

RESCOF → En ce moment, RESCOF soutient des actions d’urgence au Burkina Faso dans les camps de personnes déplacées à cause de l’insécurité.

SEL → Face aux attaques terroristes dans le nord et l’est du pays, près de 1,6 million de personnes ont été déplacées depuis 2019 : le SEL soutient le travail d’accueil de ses partenaires locaux de longue date.

Madagascar 

DEFAP → Madagascar : reconstruire et faire revivre. La solidarité du protestantisme français s’organise pour venir en aide aux enfants de Mananjary, ville qui a été détruite à plus de 90% par le cyclone Batsirai. Après l’appel aux dons de la Fondation du Protestantisme, voici le projet que mettent en place la fondation La Cause, le Défap, les Amis du Catja et ADRA. Le but étant de dépasser l’urgence, pour reconstruire sur le long terme. Pour cela, votre aide est essentielle.

Afghanistan

MEDAIR → 25 ans après l’arrivée de Medair en Afghanistan, leur engagement envers les Afghans demeure intact. Découvrez comment vous pouvez nous aider ici. Le nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire a explosé depuis janvier 2021 et la majeure partie du pays est en proie à une sécheresse extrême. Sans de bonnes récoltes, l’hiver à venir sera plus rude que jamais. Le niveau de malnutrition sévère chez les enfants est stupéfiant. Vous pouvez montrer aux Afghans qu’ils ne sont pas oubliés.

Rapport du GIEC

A ROCHA → Nous sensibilise suite à la publication du dernier rapport du GIEC qui nous parle de la crise environnementale, qui parait moins urgente et immédiate, mais qui n’est pas moins extrêmement sérieuse et lourde de conséquences.

Contact ASAH :

Plus d’informations sur http://new.collectif-asah.org/

Vous aimez cet article ?

Facebook
Twitter
Telegram
WhatsApp

Laissez un commentaire

Partenariats

Dans le contexte de changement constant et incertitudes que nous vivons, il est essentiel de travailler en complémentarité et de renforcer nos liens avec nos partenaires. Les partenaires avec ADRA France collabore sont très nombreux, parmi lesquels nous retrouvons :

Soutien aux victimes des crises humanitaires
Propulsé par HelloAsso
Email
Inscription Newsletter
Me rappeler