Plus d’1 million de signatures

Enfants
Plus d'1 millions de signatures !
pour que tous les enfants du monde entier accèdent à l'éducation

La pétition en ligne qui a accompagné notre campagne de plaidoyer Tous les Enfants. Du Monde Entier. À l’école ! a dépassé l’objectif d’ 1 million de signatures en ligne au mois de juillet.

La réalité selon laquelle tous les enfants du monde peuvent avoir accès à l’éducation est un pas de plus après la pétition pour chaque enfant lancée par l’le réseau l’Agence de Développement et de Secours Adventiste, l’échelle mondiale a dépassé le million de signatures en ligne en juillet.

C’est en effet une joie pour ADRA de pouvoir soutenir des millions d’enfants qui n’ont pas accès à l’éducation dans le monde. Nos sympathisants ont montré que nous pouvons être une voix puissante pour le changement lorsque nous travaillons ensemble. Merci à tous ceux qui nous ont aidés à atteindre un million de signatures et pour votre engagement fort à faire une différence significative dans la vie de tant d’enfants dans le monde. Mais notre travail ne s’arrête pas là. 

Consultez la page ADRA.fr/education.

Nous devons à présent devenir des agents de changement dans nos communautés et utiliser nos voix pour faire en sorte que chaque enfant ait accès à l’éducation et puisse atteindre son plein potentiel.

« Nous nous soucions profondément d’assurer l’accès à l’éducation à des millions d’enfants vulnérables afin qu’ils puissent apprendre et s’épanouir. Merci de défendre les droits de tous les enfants partout dans le monde. Continuons à accroître nos efforts et à magnifier nos voix au nom des enfants qui n’ont pas de voix« , déclare le Dr Ella Simmons, vice-présidente du conseil d’administration de d’ADRA International et vice-présidente générale.

La campagne d’éducation a été lancée en octobre 2019 afin de soutenir les quelques 300 millions d’enfants, d’adolescents et de jeunes non scolarisés dans le monde, soit un sur cinq, selon un rapport de l’UNESCO. Il s’agit d’un nombre impressionnant d’enfants dans le monde qui ont besoin d’une éducation de qualité et qui vivent à l’abri de l’exploitation et de la pauvreté intergénérationnelle. C’est pourquoi l’ADRA et la communauté adventiste dans près de 200 pays ont promis de soutenir cette question et l’élan pour obtenir des signatures en ligne s’est répandu, notamment dans des pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe, d’Amérique latine et du Pacifique Sud.

consultez la page ADRA.fr/education.

Avec l’impact croissant du coronavirus, l’importance de défendre les droits des enfants non scolarisés s’est considérablement accrue. Aujourd’hui, de plus en plus de familles sont devenues vulnérables en raison du chômage, de la maladie et d’autres problèmes, ce qui a affecté leur capacité à veiller à l’éducation et entraîné un accroissement du nombre d’enfants non scolarisés. En fait, selon un rapport de l’UNESCO datant de 2020, 75 millions d’enfants en âge d’ vivant dans 35 pays touchés par la crise ne peuvent pas recevoir une éducation en raison de leur vulnérabilité accrue, des fermetures d’écoles et d’autres problèmes résultant directement de la pandémie COVID-19.

« Nous sommes confrontés à un fossé croissant en matière d’éducation, en particulier chez les enfants vulnérables. Si un million de signatures est une étape phénoménale qui mérite d’être célébrée, nous n’en sommes qu’au début. Nous sommes en train de développer de nouvelles alliances mondiales avec des organisations clés pour amplifier nos voix. Nous avons besoin de votre soutien et de votre engagement permanents pour continuer à progresser sur cette question importante. C’est pourquoi nous fournirons des ressources afin que les individus et les groupes puissent s’exprimer sur cette question de l’accès à l’éducation. Nous partagerons également des détails essentiels afin de vous donner une feuille de route claire de ce que nous devons défendre. Unissons nos forces et allons beaucoup plus loin dans cette initiative« , déclare Michael Kruger, président d’ADRA International. »

PROPOS DE LA CAMPAGNE  TOUS LES ENFANTS. DU MONDE ENTIER. À L’ÉCOLE.

Every Child Everywhere in School est un mouvement mondial pour s’assurer que chaque enfant, partout dans le monde, aille à l’école, ait accès à une éducation primaire et secondaire gratuite, équitable et de qualité, et achève ses études. Notre travail donne du pouvoir aux communautés et change la vie dans le monde entier en fournissant un développement communautaire durable et des secours en cas de catastrophe. Pour en savoir plus, consultez la page ADRA.fr/education.

Des talents révélés

Pendant la période de confinement, en complément de la distribution de Chèques de service dans le cadre de notre projet Covid-19 en France, les bénévoles de l’antenne ADRA de Grenoble ont aussi fabriqué et distribué 500 masques en tissus lavables (aux normes « Afnor »), et également distribué 100 masques chirurgicaux à usage unique (pour les visites et rendez-vous médicaux).

>> Le projet Covid-19 en France

“Nous avons aussi donné des petits flacons individuel de gel hydroalcoolique à des familles aidées, pour chaque personne devant se rendre au travail… ” déclare un bénévole de l’antenne. Les bénéficiaires se sont aussi vu offrir « des points recharge » pour une fréquence d’une à deux fois  par semaine. Au total, 8 litres de gel ont été utilisés à ce jour.

>> Le projet Covid-19 en France

Dans cette même période, les bénévoles ont cherché et réussi à trouver un hébergement d’urgence pour de jeunes rapatriés de Nouvelle Zélande qui devaient être confinés et isolés pendant deux semaines. Cinq bénévoles de l’antenne ADRA de Grenoble ont participé à ces actions, et ont pu se rendre auprès des familles, avec leurs équipements de protection et les attestations obligatoires.

« A ce jour, nous n’avons constaté aucun cas de Covid-19 concernant les personnes que nous avons suivies, et notre équipe se porte bien ! Il reste tant de travail avant de revenir à la normale » Les membres l’équipe ADRA de Grenoble restent motivés pour venir en aide à leur entourage en difficulté et nous comptons sur votre générosité afin de supporter les projets solidaires en France. Merci pour votre soutien.

ADRA France
IBAN: FR76 1027 8064 5000 0220 4850 182, BIC: CMCIR2A,

ou via Paypal par carte bancaire en toute sécurité
en cliquant ci-dessous




Covid-19 : Véronique, six d’un coup

Agée de 45 ans, Véronique E. cumule trois emplois à temps partiel, AESH, employée de cantine scolaire et animatrice en centre aéré, tandis que son mari est auto-entrepreneur. “Malgré cela, nous avions du mal à payer toutes nos charges”, déclare Véronique. Elle est décidée à faire une demande d’aide pour pouvoir nourrir convenablement leurs quatre enfants âgés de 7 à 16 ans. 

>> Le projet Covid-19 en France

“Notre famille bénéficie de l’aide alimentaire depuis un an. La distribution de Chèques de Services «Covid-19» nous a permis de faire des achats sans fragiliser encore plus notre budget. Grâce à ADRA Sud-Ardèche et à leurs bénévoles que je remercie chaleureusement, nous avons retrouvé un certain équilibre financier, mais aussi le moral.”  

>> Le projet Covid-19 en France

La crise sanitaire actuelle avait déstabilisé l’équilibre fragile de la famille. Ne travaillant plus depuis le début du confinement (l’école où elle travaille étant fermée), Véronique s’occupe de la scolarité de ses quatre enfants. Si l’un de ses employeurs lui verse l’intégralité de son salaire, le second n’en verse qu’une partie, quant au dernier, le contrat n’a pas été renouvelé (CDD périodique durant les périodes de vacances scolaires), l’établissement étant aussi fermé. 

Dans le même temps, son époux a eu une baisse d’activité de plus de 70 %. Les revenus du foyer avaient donc diminué, tandis que les dépenses alimentaires augmentaient. Non seulement, ils ne recevaient plus de colis alimentaires, suite à la fermeture du local de distribution, mais en plus les enfants et le couple étant à la maison, ce sont subitement six bouches qu’il faut nourrir à chaque repas.

>> Le projet Covid-19 en France

Nous avons appris avec reconnaissance la reprise de la distribution des colis alimentaires par ADRA Sud-Ardèche depuis le 5 mai 2020. Je tiens à remercier toute l’équipe d’ADRA Sud-Ardèche pour leur aide, leur présence, leur soutien, tant sur le plan financier que moralement.” 

ADRA compte sur votre générosité afin de pouvoir aider plus de familles comme celle de Véronique. Merci pour votre soutien.

ADRA France
IBAN: FR76 1027 8064 5000 0220 4850 182, BIC: CMCIR2A,

ou via Paypal par carte bancaire en toute sécurité
en cliquant ci-dessous




Un cadeau pour Dané

Dane est séparé de son épouse et de ses enfants depuis quelques mois. Après avoir été agressé puis hospitalisé, il vit sans domicile fixe accompagné de ses deux chiens. Afin de remercier l’équipe d’être venue vers lui, Dane a accepté de se laisser prendre en photo avec l’équipe maraude ADRA.

>> Le projet Covid-19 en France

Pendant la journée, Dane fait la manche afin de pouvoir manger et le soir, il dort sous une tente au bord de la Loire avec d’autres personnes sans domicile fixe. Les bénévoles de l’antenne ADRA de Tours lui ont donné deux Chèques de Services ; il était très heureux de recevoir cette aide qui lui permettrait de s’acheter de quoi manger chaud et faire quelques petites courses.

>> Le projet Covid-19 en France

Les bénévoles ADRA ont aussi proposé à Dané un sac contenant des gâteaux secs, de la banane, des chips, une bouteille d’eau, un café, une boîte de chocolats issue de la banque alimentaire. Le COVID-19 et le confinement ont fait déserter la ville. Les commerces fermés font qu’il n’y a pratiquement plus personne qui passe sauf ceux qui vont faire leurs courses. De temps en temps, ces personnes lui laissent de quoi manger ou des petites pièces, « je peine un peu plus, car tout coûte cher, j’ai voulu acheter de l’eau, mais ça coûte une blinde », dit-il.

>> Le projet Covid-19 en France

Durant cette période de crise sanitaire, ADRA a ouvert l’accès aux produits de première nécessité (alimentation hors alcool et produits d’hygiène) à plus 1700 personnes vulnérables grâce à la distribution de Chèques de Services. ADRA compte sur votre générosité afin de pouvoir aider plus de familles comme celle de Christelle. Merci pour votre soutien.

ADRA France
IBAN: FR76 1027 8064 5000 0218 5930 138, BIC: CMCIR2A,

ou via Paypal par carte bancaire en toute sécurité
en cliquant ci-dessous




Témoignage de Christelle en Sud Ardèche

Notre situation financière est très précaire depuis que mon époux ne peut plus travailler.

Christelle a 37 ans, elle est au RSA et effectue quelques heures de ménage par semaine. Sa famille est composée de son couple et de ses deux enfants âgés de 11 et 5 ans. Son mari est en arrêt  maladie depuis un an et attend un retour sur son dossier de demande de reconnaissance de son handicap. 

>> Le projet Covid-19 en France

“Heureusement que l’association ADRA Sud-Ardèche nous aide sur le plan alimentaire car je ne sais pas comment nous ferions”, déclare la maman. Avant l’installation de cette antenne à Alba-la-Romaine, Christelle était obligée de faire noter ses courses dans les magasins du village et maintenant elle n’a plus à faire cela ; c’est un grand soulagement pour elle. 

>> Le projet Covid-19 en France

Le couple exprime sa gratitude pour le support apporté par les bénévoles : “les Chèques de Services que nous avons reçus d’ADRA a beaucoup aidé notre famille sur le plan alimentaire. Nous remercions vivement cette association, en particulier pendant la période de confinement. A cause du Coronavirus, les enfants ont dû rester à la maison et cela n’est pas évident. De plus, notre alimentation journalière est plus équilibrée, plus régulière et nous arrivons à faire face à nos autres charges. L’association a aussi demandé pour nous une aide supplémentaire à la mairie, et nous allons recevoir une aide exceptionnelle des services sociaux. Merci !” 

>> Le projet Covid-19 en France

« Je remercie beaucoup tous les bénévoles qui font partie de cette association pour leur écoute et l’aide qu’ils nous apportent depuis un an. » ADRA compte sur votre générosité afin de pouvoir aider plus de familles comme celle de Christelle. Merci pour votre soutien.

ADRA France
IBAN: FR76 1027 8064 5000 0220 4850 182, BIC: CMCIR2A,

ou via Paypal par carte bancaire en toute sécurité
en cliquant ci-dessous




L’école change des vies

Cette année, beaucoup d’entre nous font pour la première fois l’expérience  d’avoir un enfant à la maison, en dehors des vacances scolaires, alors que ce dernier est en état d’aller en classe. Pour 262 millions d’enfants dans le monde, cette expérience n’est pas temporaire, mais permanente.

Imaginez un instant que votre enfant n’ait jamais été à l’école primaire. Ces dernières semaines à la maison ne seraient pas l’exception, mais la règle. Votre enfant n’aurait jamais participé à une discussion en classe, jamais levé la main pour répondre à un problème de mathématiques, jamais eu l’occasion d’apprendre à lire et à écrire.

Signez La Pétition

Pour 25 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire, ce scénario est la réalité. Ces statistiques sont encore pires si cet enfant est une fille ou un réfugié ou s’il a un besoin spécifique. Selon l’UNESCO, deux fois plus de filles que de garçons n’iront jamais à l’école. En outre, le HCR déclare que les enfants réfugiés ont cinq fois plus de risques de ne pas être scolarisés que leurs pairs non réfugiés, et l’UNICEF a constaté que 90 % des enfants handicapés dans le monde en développement ne sont pas scolarisés.

Mais il y a de l’espoir. VOUS pouvez faire une différence pour les millions d’enfants qui n’étaient pas scolarisés avant cette pandémie, et qui resteront probablement non scolarisés après la fin de celle-ci. VOUS pouvez vous joindre à notre campagne de sensibilisation qui affirme que chaque enfant, partout dans le monde, devrait avoir la possibilité d’aller à l’école.

Signez la pétition

À l’heure actuelle, nous avons près de 700 000 signatures. Cela signifie que 700 000 personnes veulent que les enfants aient une chance d’aller à l’école. J’espère que vous êtes l’un d’entre eux. Signez aujourd’hui pour que nous puissions continuer à travailler avec les gouvernements et les dirigeants du monde entier afin que tous les enfants du monde aient la possibilité d’aller à l’école.

L’éducation change des vies. L’éducation permet aux enfants de sortir des conflits, des catastrophes et de la pauvreté. L’éducation donne aux enfants ce dont ils ont besoin pour réussir. L’éducation inspire les enfants à rêver au-delà de leur situation.

Un jour, cette crise sanitaire mondiale prendra fin et des millions d’enfants retourneront à l’école. Avec votre aide, nous pouvons offrir ce même espoir à chaque enfant, partout dans le monde.

Pour en savoir plus, consultez le site www.ADRA.org/InSchool

Le coeur sur la main, l’histoire de Nadia

A la fin du mois de mars, Nadia, une jeune femme proche de la trentaine se rend spontanément au local de l’antenne ADRA de Mitry-Mory afin d’aider les bénévoles dans leurs missions. Ce jour-là, Nadia rencontre en effet deux bénévoles en pleine préparation de colis alimentaires mais est déçue d’apprendre qu’elle doit retourner chez elle et ne pourra pas aider comme à son habitude. En effet, les décrets liés à la pandémie à covid-19 a brutalement bouleversé la façon de travailler de l’antenne et la vie des bénéficiaires qui recherchent la présence réconfortantes des bénévoles.

>> Le projet Covid-19 en France

Solidarité

Nadia est aussi une bénéficiaire de l’antenne ADRA et le jour de sa visite, elle repart avec un colis alimentaire. Suivie par les services du 115_SAMU Social, actuellement saturé, elle est hébergée d’urgence dans un hôtel social en Seine et Marne. Beaucoup d’autres femmes, victimes comme elle de violences conjugales, y résident. Mariée peu après son arrivée en France, elle est devenue maman d’un petit garçon âgé de 5 ans aujourd’hui, et à qui elle aimerait offrir une vie stable. En 2019, Nadia a pu travailler durant six mois mais n’a pas retrouvé d’emploi depuis la fin de son contrat.

>> Le projet Covid-19 en France

«J’ai besoin de travailler» déclare Nadia, «Même si je ne peux pas gagner d’argent, je peux au moins me rendre utile en aidant dans une association comme ADRA» Elle a déjà déposé sa candidature auprès des “Tatas” de Mitry-Mory pour porter assistance à d’autres personnes vulnérables et faire la cuisine. Hélas, la distribution de plats chauds n’est plus possible en ce moment. «J’aime beaucoup m’occuper des personnes âgées. Je parle avec elles, je leur fais la toilette et prépare leur repas. C’est le métier que je faisais dans mon pays d’origine et que j’aimerais continuer à faire ici en France.»

Elle pense à l’avenir de son garçon qui était scolarisé en classe de maternelle avant le confinement. «Mon fils, je lui parle comme à un grand et il comprend, il est intelligent et très gentil». Le parcours du combattant n’est pas fini et ce confinement cristallise sa situation précaire pourtant Nadia essaie de garder le moral : «Dans la vie, il y a des difficultés mais il faut regarder ce qui est positif… Le 115 et ADRA m’aident vraiment». En effet l’antenne continue d’apporter l’aide alimentaire essentielle à de nombreux foyers en grande difficulté, comme celui de Nadia, en région parisienne.

>> Le projet Covid-19 en France

Durant cette période de crise sanitaire, ADRA va distribuer 4000 chèques services à 400 ménages vulnérables en France pour leur permettre d’acheter des produits de première nécessité (alimentation hors alcool et produits d’hygiène). Comptant principalement parmi les migrants et les réfugiés, ces familles sont composés de 4 personnes en moyenne, cette aide bénéficiera donc à 1700 personnes au total dans un premier temps. ADRA compte sur votre générosité afin de pouvoir aider plus de familles. Merci pour votre soutien.

ADRA France
IBAN: FR76 1027 8064 5000 0218 5930 138, BIC: CMCIR2A,

ou via Paypal par carte bancaire en toute sécurité
en cliquant ci-dessous




Espoir d’enfants

Beaucoup d’entre vous ont des enfants ou des petits-enfants qui ne sont pas scolarisés. Peut-être apprennent-ils en ligne dans leur chambre. Peut-être leur enseignez-vous depuis la table de la salle à manger ou le canapé du salon. Ils font peut-être une pause de quelques jours dans leur scolarité.

Quels que soient votre investissement et la manière dont vous encouragez l’apprentissage à la maison, la vérité est que beaucoup d’entre nous découvrent leur talent d’enseignant au fur et à mesure. La plupart d’entre nous ont compté pendant des années sur le système scolaire, les merveilleux professeurs, les transports en commun très pratiques et peut-être un repas chaud.

La pandémie actuelle a changé tout cela.

Ces perturbations rendent l’éducation difficile, mais pas impossible. Beaucoup d’entre nous ont encore leurs ordinateurs, le WIFI et l’accès à plus de ressources que ce que nous pourrions utiliser au cours d’une vie.

Cela me fait penser à la chance qu’ont beaucoup d’entre nous par rapport à ceux qui manquent d’infrastructures et de ressources éducatives. A Madagascar, par exemple, beaucoup de parents d’enfants en âge d’être scolarisés ont du mal à aller à l’école, faute de moyens . Il faut des fournitures, des livres, se vêtir, manger, pouvoir se rendre sur place. 

ADRA France travaille depuis des années sur l’île rouge pour changer cela. Des projets de formation, de création de bibliothèques avec Madagaschool, de cantines scolaires, d’installation multimédia, etc. ont permis de favoriser l’accès à l’éducation. Aujourd’hui, nous allons plus loin avec la prise en charge d’enfants “de rue” livrés à eux-mêmes, en créant un centre de vie intégré à une école et un espace de formation professionnel. Au niveau international ADRA a lancé une PÉTITION afin que tous les enfants du monde entier puissent aller à l’école.

Personne ne sait quand la vie « normale » reprendra. Nous nous contentons de ce que nous avons à la maison et nous nous aventurons à l’extérieur quand cela est nécessaire. Pensons aux enfants, pour lesquels ces temps sont beaucoup plus difficiles, et sont peut-être confinés dans des abris et des maisons surpeuplées en pays étrangers. Pensez aux enfants qui rayonnent de joie lorsqu’ils ont la chance d’apprendre dans une salle de classe.

Nos vies sont perturbées, mais d’ici peu, les choses vont probablement revenir à la normale. Pensons à ceux qui n’ont pas cet espoir en ce moment. Et célébrons avec ceux qui en ont.

L’aide locale menacée par le Covid-19

Les jeudi 12 et mardi 17 mars, les interventions du Président de la République Française ont révélé les décisions prises afin de lutter contre la progression du virus. Ces mesures de prévention nécessaires rendent particulièrement difficile le travail des 72 antennes locales ADRA réparties dans toute la France. C’est le cas à Dunkerque où ADRA aide les réfugiés et les migrants depuis plusieurs années. Les bénévoles qui y font régulièrement des maraudes et interviennent auprès des migrants côtoient une grande détresse.

Toujours dans les starting-blocks en prenant toutes les précautions possibles, l’antenne Dunkerquoise a encore distribué de la nourriture à 450 migrants dans le camp de Grande Synthe le dimanche 15 mars. C’est quasiment tous les dimanches que les bénévoles de Dunkerque cuisinent des repas pour les migrants ; ils leur fournissent des vêtements, des chaussures, des bâches, des tentes et des articles d’hygiène. L’antenne ADRA met aussi à disposition des générateurs pour recharger les téléphones. Au-delà de l’aspect matériel, les échanges avec les bénévoles constituent un vrai support moral pour les migrants.

Lorsque le gymnase de Grande Synthe était disponible les migrants pouvaient s’abriter du grand froid et profiter des installations intérieures et extérieures : douches et toilettes et latrines. Hélas la situation est différente depuis plusieurs mois : le gymnase est fermé, les sanitaires extérieurs n’existent plus, seulement une bouche d’incendie et un point d’eau. Depuis la semaine dernière, sous la directive de l’État, un camion citerne d’eau et du savon sont disponibles pour des centaines de personnes. Ce jour, les associations ont envoyé un courrier au service de l’État pour que ce dernier prenne ses responsabilités dans cette crise qui touche doublement les réfugiés.

Dans cette période où nous pouvons nous sentir «confinés», des personnes tentent de survivre à ciel ouvert tandis qu’une menace sérieuse réduit la présence des associations humanitaires. ADRA intervient selon les besoins locaux et les possibilités, cherche des solutions pour mieux aider, et invite à respecter les consignes nationales. Comme dans le cas de la crise à virus Ébola au Congo, la prévention préconisée par l’OMS et relayée dans notre pays,  reste l’arme la plus efficace contre cette pandémie.

Les antennes locales ADRA qui le peuvent, en toute sécurité, continuent d’agir là ou l’aide est vitale. Les actions continuent aussi dans les pays en développement. Merci pour votre soutien.

ADRA France
IBAN: FR76 1027 8064 5000 0218 5930 138, BIC: CMCIR2A,

ou via Paypal par carte bancaire en toute sécurité
en cliquant ci-dessous




Coronavirus : ADRA agit en Corée

Depuis le début de la crise, le bureau ADRA Chine (Hong-Kong) approvisionne les centres de santé en masques chirurgicaux dans sa localité et dans les terres chinoises en collaboration avec des partenaires agréés par l’Etat. Parmi les autres pays les plus touchés ADRA mène plusieurs actions en Corée du Sud.

ADRA Korea Coronavirus

La Corée du Sud, deuxième pays le plus touché en Asie connaît à ce jour plus de 8 300 cas de contaminations au Covid-19. ADRA Corée fournit de la nourriture aux familles affectées par le virus et a déjà livré 300 kits alimentaires dans la ville de Gyeongsan aux familles en grande difficulté grâce à un partenariat avec le producteur Sahmyook Foods.

Pour les régions gravement touchées comme Daegu et Kyeong-buk, des équipes bénévoles ont distribué des gels désinfectants pour les mains produits par la communauté adventiste. Les distributions se sont effectuées dans les foyers, aux personnes présentes dans les commerces et aux passants dans la rue.  

En coopération avec le département de la santé de la KUC (Conférence de l’Union Coréenne), ADRA Corée vérifie la température corporelle du personnel entrant dans KUC et Sijosa (maison d’édition adventiste) pour empêcher la propagation du virus. ADRA Corée préparera 500 kits alimentaires pour en faire don aux centres de soins situés dans départements de Bonghwa et Chungdo dès le 18 mars 2020.