D’après le rapport de l’UNHCR, sur toute notre planète, 65 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de leur propre pays, cherchant asile ou sont réfugiées dans un autre pays que le leur. Les Nations Unies ont qualifié la crise syrienne, pendant laquelle presque la moitié de la population du pays a été déplacée, de la plus grande catastrophe humanitaire de notre époque.

En tant qu’organisation humanitaire internationale, ADRA a tout au long de son histoire aidé les populations déplacées par les conflits et les persécutions. Rien qu’entre 2010 et 2015, ADRA a porté assistance à environ 5 millions de réfugiés et de personnes déplacées.  Nous soutenons actuellement  des réfugiés, des demandeurs d’asile, des personnes déplacées, et celles qui retournent chez elles, en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique. ADRA répond à la crise en Syrie en apportant secours aux déplacés en Syrie et en travaillant avec les réfugiés et les demandeurs d’asile au Liban, en Grèce, et dans d’autres régions d’Europe.

Face à cette crise humanitaire sans précédent, ADRA veut marquer la Journée Internationale du Réfugié par un appel à l’action.

Nous lançons un appel à la COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE pour trouver une solution adaptée et humaine en vue de la réinstallation des réfugiés échoués en Grèce et dans d’autres parties du monde. Nous lançons aussi un appel à la Communauté Internationale pour régler les causes de la fuite des réfugiés. Nous lançons aussi un appel à la Communauté Internationale pour aider le gouvernement syrien à trouver une solution pacifique à la crise syrienne et pour traiter les questions inquiétantes liées aux conflits et aux droits de l’homme dans d’autres pays entrainant la fuite des populations.

Nous lançons un appel aux REPONSABLES POLITIQUES à rester fidèles à leurs engagements et à ne pas se laisser entrainer par la vague populiste. Ce qui est juste et ce qui ne l’est pas ne changent jamais. La dignité humaine et les droits de l’homme restent les mêmes quels que soient les changements des circonstances et du monde du commerce.

Nous lançons un appel aux MEDIA pour des rapports sérieux sur la crise des réfugiés et les évènements qui s’y rapportent. Nous leur lançons un appel à présenter des images des évènements, impartiales et pondérées, pour ne pas attiser les peurs et les préjugés.

Nous lançons un appel aux ÉGLISES pour qu’elles transmettent à leurs congrégations quelle devrait être la réponse chrétienne à ces évènements et suivre l’exemple de Jésus, même dans des temps difficiles. Les églises Adventistes d’Europe ont été les partenaires d’ADRA dans des projets d’aide aux réfugiés de leurs communautés. Nous lançons aux églises le défi de réfléchir sur le rôle qu’elles ont à jouer auprès des millions de personnes déplacées dans le monde et dans nos propres sociétés.

Nous lançons un appel à CHACUN, CHACUNE à ne pas se laisser guider par l’égoïsme, la peur et les préjugés. Nous prions instamment chacun, chacune d’intervenir dans cette crise avec intelligence,  compassion et en reconnaissant que nous sommes tous des êtres humains avec les mêmes droits. Nous croyons que chaque personne peut avoir un impact positif autour d’elle et qu’elle peut faire quelque chose pour aider les réfugiés, ne serait-ce qu’une prière ou une vraie prise de conscience de la réalité de la situation.

Pour découvrir le travail d’ADRA en faveur des réfugiés et pour lire les histoires de certains réfugiés que nous avons rencontrés, visitez ADRA.org/refugees et ADRA.fr