En janvier 2018, ADRA a mis en place un programme d’aide au développement au bénéfice de communautés marginalisées, victimes de séisme au Népal. En coordination avec des agences locales, 27 groupes de paysans dans le district de Dhading, ont reçu l’opportunité d’accroître leurs revenus via des formations, la réadaptation d’infrastructures communautaires, et l’ouverture d’accès aux services financiers.

Mme Amala Gharti (30 ans) expérimente l’agriculture sous serre en plastique, ce qui la rend confiante quant à la pousse de ses semences. Elle convainc son mari, M. Ganesh Gharti Magar, de travailler en tant que maraîcher au lieu de s’expatrier comme ouvrier. Elle a démarré ses cultures sur des parcelles d’environ 900 m2. A présent, elle cultive de l’ail, du chhyapi (espèce alliacée proche de l’oignon) et du haricot sur 150 m2 de terre, ce qui lui coûte 8500 NPR* (roupie népalaise). Elle prévoit de cultiver de la coriandre et de la tomate à la saison suivante. C’est la 1ère fois qu’elle participe à une formation sur la gestion de pépinières.

Mme Amala a déjà vendu 5 Kg de courges à un tarif de 50 NPR/Kg au marché local. Possèdant un lot de 140 plants sous serre, elle espère un rendement de plus de 7 Kg/plant afin de gagner plus que 25 000 NPR dans 4 mois.

«J’ai investi 1 000 NPR. pour les courges et la main-d’oeuvre est composée de ma famille et de moi-même.»

Elle a contracté un crédit de 1 000 NPR à un taux d’intérêt de 12 % pendant 3 mois auprès d’une banque et remboursera ce prêt grâce au bénéfice de la culture maraîchère. Elle épargne 100 NPR/mois pour l’éducation de sa fille de deux ans.
la jeune femme s’engage aussi dans un projet de réabilitation de canal d’irrigation et elle est heureuse de dire qu’elle peut faire pousser des aliments même en saison sèche. Son mari aussi témoigne :

«Je suis novice dans la culture maraîchère, mais c’est un nouvel espoir pour notre famille d’avoir un revenu et de pouvoir rester ensemble. Ainsi, je ne pense plus à aller travailler comme ouvrier dans les pays du golfe.»

Le Népal a encore été frappé par des tremblements de terre en avril et mai derniers, et le risque de séisme demeure dans ce pays. Au-delà de l’aide d’urgence, ADRA aide les victimes à se reconstruire et à pouvoir générer leurs propres moyens de subsistance. Le programme mis en place a déjà aidé plusieurs foyers et avec votre participation, nous pouvons continuer à soutenir les personnes victimes de catastrophes naturelles. Vous pouvez envoyer votre don à :

ADRA France, Réfugiés & Migrants
IBAN: FR76 1027 8064 5000 0218 5930 138, BIC: CMCIR2A,

ou via Paypal par carte bancaire en toute sécurité
en cliquant ci-dessous